7 raisons de privilégier le bus à la voiture à Montréal

7 raisons de privilégier le bus à la voiture à Montréal

Dans la vie de tous les jours, les propriétaires de voiture dans les grandes villes comme Montréal se demandent souvent s’ils sont mieux de se rendre au travail, aller magasiner, ou encore aller au ski, avec leur véhicule plutôt qu’en bus ou en metro. Voici 7 raisons qui donnent l’avantage aux transports collectifs, que ce soit pour les courts ou longs trajets, si votre point de destination est proche d’une desserte.

1- Le côté pratique

Difficile de trouver une place dans le centre ville de Montréal… quand il ne fait pas beau et que vous devez vous stationner à quelques centaines de mètres de votre objectif, ce n’est vraiment pas le fun! Le métro et son réseau de galerie où encore les bus de la ville vous permettent de limiter vos temps d’attente pour un stationnement de même que la distance de marche parfois inutilement allongée. Prendre le bus pour vous rendre au ski peut vous épargner 30 minutes passées sur le stationnement de la station!

2- Etre plus vert

Bon vous connaissez ce point là par cœur, le bus rejette moins de C02 par passagers que la plupart des véhicules non électriques. Il limite aussi le trafic autoroutier, les nuisances sonores et l’expansion d’une industrie de l’automobile polluante bien qu’indispensable. Imaginez 5000 bus pleins chaque jours partant de Montréal permettraient d’éliminer les congestions sur les grandes autoroutes qui vous mènent au ski! (Nous on en propose 4 déjà…. il y a du chemin!)

3. Optimisez votre temps

Utiliser le bus plutôt que de conduire vous même libère votre temps pour lire un livre ou les nouvelles du jour, gagner du temps sur votre travail ou encore passer un niveau à votre jeu sur mobile. C’est d’autant plus vrai que nous avons aujourd’hui des applications sur nos téléphones intelligents qui fournissent des informations en temps réel telles que les horaires, le temps de trajet ou encore le calcul de vos itinéraires. Sur un trajet extra urbain, souvent plus long, comme les liaisons vers les stations de ski depuis Montréal, la question est simple: pourquoi se priver de  8 à 12% (2 à 3h) de sa journée de loisirs en restant au volant?

4- Garder la forme

On est bombardé chaque jour de messages, souvent publicitaires pour maigrir, perdre du poids, faire attention à soit… La solution est pourtant simple et gratuite, faire de l’exercice régulièrement, et quoi de plus régulier à Montréal que de prendre les transports tous les jours? Marcher jusqu’à l’arrêt de bus où dans la station de métro, faire le trajet debout ou transporter votre stock (même 5 kilos), sont autant de petits exercices que vous ne faites pas en voiture, mais qui sont habituels des usagers des transports en commun. Bon pour le ski, on fait déjà du sport toute la journée, c’est peut être un supplément dont on se passerait, mais comme on dit souvent, mieux vaut trop que pas assez 🙂

5- Faire des économies

Globalement, c’est simple à évaluer. A 3$ le passage en transport en commun, vous êtes largement en dessous du prix de l’essence nécessaire au trajet, ajouté au prix du stationnement…Les personnes qui ont utilisé le transport urbain plutôt que leur voiture ont économisé, en moyenne, 875 $/mois soit 10 502 $ par année, selon une étude de 2013 du Transit Savings Report. Récemment nous vous faisions une petite comparaison du coût d’une journée de ski si vous vous rendez en station depuis Montréal, par bus, en voiture ou en location. Vous pourrez voir que même la possession de sa propre voiture n’est pas nécessairement la solution la moins chère en considérant les coûts réels!

6- Un côté social

Circuler en bus et en métro à Montréal est la meilleure façon de ressentir l’énergie de la ville.  Les grands-mères et les adolescents,  les travailleurs de la construction dans leurs chaussures à embouts d’acier et les hommes d’affaires en complet, sont autant de personnes de mondes divers et parfois opposés qui se côtoient. Et rappelez-vous la première fois que vous avez pris un bus de ville seul, vous vous êtes sans doute senti un peu perdu, inquiet de rater votre transfert, incertain de l’horaire… Et après quelques jours, vous savez exactement ce que vous faites. Maintenant, lorsque vous voyez quelqu’un qui semble perdu, vous pouvez même lui offrir votre aide!

7- Éveiller sa curiosité

Il n’est pas simple de connaître tous les recoins de Montréal. Tout change sans cesse, les enseignes ouvrent et ferment, des nouvelles bâtisses voient le jour… mais prenez souvent le bus et vous allez naturellement couvrir beaucoup de terrain. Gardez les yeux ouverts lorsque vous êtes à bord d’un bus. Vous découvrirez peut-être un beau quartier ou un restaurant au look sympa que vous n’auriez pas remarqué jusqu’à présent. Sur la route pour aller au ski, vous risquez bien d’apercevoir des biches, de sentir la géographie des environs, de commencer dès votre trajet à vous couper de votre quotidien!

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous allez apprécier Praticité, Ecologie et Economie